Aller directement au contenu principal

Sortie de crise linguistique au Québec. L'apprentissage du français par les immigrants selon les données du recensement fédéral de 2001

Type de document
Article
Créateur
Titre
Sortie de crise linguistique au Québec. L'apprentissage du français par les immigrants selon les données du recensement fédéral de 2001
Résumé
La question de l’apprentissage d’une langue seconde par les immigrants a été un enjeu politique de première importance au Québec au cours de la deuxième moitié du XXe siècle. À Montréal en particulier, où une majorité francophone cohabitait avec une minorité anglophone, les nouveaux citoyens ont eu tendance historiquement à s’assimiler plutôt du côté des locuteurs de l’anglais. Après la Révolution tranquille, un mouvement a émergé parmi les nationalistes francophones pour modifier cette tendance et convaincre les allophones de se joindre à la majorité démographique. Des données récentes extraites du recensement canadien de 2001 montrent que les effets des lois linguistiques québécoises commencent à se faire sentir de plus en plus à Montréal et que, dans ce contexte, la connaissance du français a progressé au sein des communautés immigrantes récemment arrivées. Accompagnée d’une hausse du bilinguisme et d’une relative stabilité des langues patrimoniales non officielles, cette tendance semble augurer d’un nouvel équilibre linguistique dans la ville.
Publication
Journal of Canadian Studies / Revue d'études canadiennes
Volume
41
Numéro
2
Pages
185-212
Date
printemps 2007
Collections
Sujet
Citer ce document
TIL, Pierre. « Sortie de crise linguistique au Québec. L'apprentissage du français par les immigrants selon les données du recensement fédéral de 2001 ». Journal of Canadian Studies / Revue d'études canadiennes, 41, 2 (printemps 2007), p. 185–212.
Permalien
https://bibliomontreal.uqam.ca/bibliographie/notice/3D898979
Trouver en bibliothèque
Rechercher par titre de publication sur WorldCat